Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1914-souvenirs-de-bingo-crepuscule-1918.overblog.com

Chanson : LES CHASSEURS DE DRIANT

3 Février 2016 , Rédigé par BERNIE 54 Publié dans #Verdun, #francais, #chants, #Poilus, #soldat

Les chasseurs de Driant

Chanson écrite à la mémoire du Lieutenant-Colonel Driant, député de Nancy, tombé au Bois des Caures le 22 février 1916, au début de la bataille de Verdun.

Ils étaient là deux bataillons
De fins chasseurs nerveux et prompts
Gîtés dans les taillis profonds
Et la broussaille,
Qui, sous les ordres de Driant,
" Espéraient " depuis plus d'un an
L'heure de bondir en avant,
Dans la bataille !

Un " arrosage " meurtrier
Décima le sombre hallier
Le vingt-et-un de février
Dis-neuf cent seize ;
Et l'obus, en passant, hurlait,
Et le sol tanguait et roulait,
Et le bois des Caures croulait
Dans la fournaise !

Le soir, enfin, comme des loups,
Les Boches sortent de leurs trous
Et leur bande accourant vers nous
Est signalée ;
Et Driant leur cria de loin :
" Vivant, gueux, vous ne m'aurez point " !
En s'élançant, fusil au poing,
Dans la mêlée !

Qu'ils sont beaux, les petits Chasseurs !
C'est la phalange des meilleurs
Tireurs, grenadiers, mitrailleurs
Bientôt fauchée,
Qui, seule, tient tête aux loups gris
Sans nulle panique et sans cris…
N'ayant même plus ses abris
Dans la tranchée !

Hélas ! hélas ! le lendemain,
A la faveur d'un coup de main,
L'ennemi barre le chemin
Là, sur la crête :
Driant - dernier se retirant -
Fut aussi stoïque, aussi grand
Que Ney, jadis, et que Roland
Dans la retraite !

Un tel chef ne sait pas ramper
Et daigne à peine se courber :
Une balle s'en vint frapper
Sa tête altière :
Il se retourna, d'un effort,
" Adieu, mes gâs ! ", dis-il encor…
Et - face au Boche - il roula mort
Dans la poussière !

***

Repose, fier et confiant :
La terre où tu dors - Ô Driant ! -
Vois, n'est déjà plus maintenant
Terre allemande !…
…Tes petits chasseurs (tes enfants)
tes vengeurs, enfin triomphants,
avec toi mort, entrent, vivants,
Dans la légende

Parole et musique : Théodore Botrel

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article