Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1914-souvenirs-de-bingo-crepuscule-1918.overblog.com

BIPLAN au 1/48 de chez EDUARD - N° 2 -

8 Juin 2017 , Rédigé par BERNIE 54 Publié dans #WW1, #champ de bataille, #combats, #francais, #allemands, #Avions, #tranchées, #pilotes, #air

- NIEUPORT Ni-11 de PAUL TARASCON.

- Escadrille N° 62 - 1916

-

Ltt Paul Alban Pierre Tarascon - Né le 8 décembre 1882 à le Thor (Vaucluse) - Fils d'Alfred Tarascon et de Claire Gaguou - Avant guerre Minotier - Se forme seul à l'aviation dès 1911 en achetant un Blériot - Titulaire du brevet civil n° 1741 du 14 décembre 1914 - Victime d'un grave accident lors du crash de son Blériot à moteur Anzani consécutif à la rupture d'un câble de commande - Dix mois d'hôpital et amputation de son pied droit - Réformé à titre définitif, il s'engage au 4ème régiment d'infanterie coloniale, le 16 août 1914 - Muté comme moniteur de l'école d'aviation de Pau - Pilote de l'escadrille N 31 du 11 octobre 1915 au 21 avril 1916 - Nommé Adjudant, le 11 mars 1916 - Détaché à la RGA du 2 au 18 avril 1916 - Affecté comme pilote convoyeur de la RGA du 31 mars au 1er mai 1916 - Pilote de l'escadrille N 3 du 4 au 25 mai 1916 - Pilote de l'escadrille N 62 puis SPA 62 du 25 mai 1916 à la fin de la Guerre - 12 victoires homologuées toutes remportées à l'escadrille 62 - Paul Tarascon est décédé le 11 juin 1977 - Il repose au cimetière de Châteauneuf-de-Gadane (Vaucluse) -

Le Slt Paul Tarascon, l'As aux 12 victoires de la 62 pose aux cotés de son Nieuport 17 n° 1662 baptisé "Zigomar 4" codé "2" - Son avion porte le coq rouge et une bande de fuselage de la même couleur - Tous les Nieuport de Tarascon portaient le nom de baptème "Zigomar". Cette pratique s'est vraisemblablement arrêtée lors du passage de l'As sur Spad VII - Il y a eu 5 "Zigomar" identifiés -

Le Slt Paul Tarascon a remporté ses 12 victoires homologuées à la 62. Le dernier Nieuport baptisé de la série de "Zigomar" a été le Nieuport 24 bis n° 3588 "Zigomar 5" codé "2" - Après cet avion, ce grand pilote a adopté un Spad VII à contre-coeur. Ayant fait des essais à bord d'un Nieuport 28, il restait persuadé que les Nieuport étaient beaucoup plus maniables et que seul la valeur du pilote faisait la différence en combat aérien. Il ne fera pas les mêmes étincelles au combat aux commandes de son Spad VII -
Slt Paul Tarascon pose à côté de son Spad VII n° 72XX - Le coq peint est du second type, dit de "Boutin" - Le fuselage porte la large bande tricolore inclinée commune à tous les SPAD de la SPA 62 en 1917 et 1918 -
Spad VII n° 3416 de l'escadrille SPA 62 sur le terrain de la ferme St Amand à Saconin-Breuil pendant l'hiver 1917-1918 -

Nieuport 24 bis décoré aux couleurs de l'avion de Paul Tarascon, l'As aux 12 victoires homologuées - Cette réplique est visible au Museum of Flight à Seattle -
 

 

- Ma maquette :

BIPLAN au 1/48 de chez EDUARD - N° 2 -BIPLAN au 1/48 de chez EDUARD - N° 2 -
BIPLAN au 1/48 de chez EDUARD - N° 2 -BIPLAN au 1/48 de chez EDUARD - N° 2 -
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article