Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1914-souvenirs-de-bingo-crepuscule-1918.overblog.com

ciel

Lire la suite

EUGENE JAMES BULLARD

15 Novembre 2020 , Rédigé par BERNIE 54 Publié dans #1914-1918, #Avions, #Photographies, #Verdun, #WW1, #air, #americains, #arme, #champ de bataille, #ciel, #combats, #devoir de mémoire, #pilotes, #Eugène Bullard

EUGENE JAMES BULLARD
EUGENE JAMES BULLARD
EUGENE JAMES BULLARD
15 novembre 1916 : admission du premier pilote noir (France).
 
Eugene James Bullard, né le  à Columbus (Géorgie, États-Unis) et mort le  à New York, est un Afro-Américain, pilote dans l'armée française durant la Première Guerre mondiale.
 
Eugène Bullard, noir américain né dans l'Etat de Géorgie en 1895 émigre de manière rocambolesque vers l’Europe pour échapper à son milieu et effectue différents métiers (cavalier dans un cirque, boxeur) avant de s’engager à la Légion étrangère.
Il participe aux batailles de la Somme et de Champagne et est blessé à Verdun (Mars 1916). Inapte à servir dans l’infanterie après sa blessure, il devient mitrailleur puis pilote dans l'aéronautique militaire française où il obtient deux victoires aériennes.
Refusé par les Américains dans le Lafayette Flying Corps, il est ensuite muté pour cause de bagarre et termine la guerre à l’arrière.
Il s’installe à Paris et dirige un cabaret accueillant les célébrités du moment (Joséphine Baker, Louis Armstrong) jusqu’à ce que la Seconde guerre mondiale le voie rempiler au 51e R.I. Il est à nouveau gravement blessé et exfiltré aux États-Unis via l’Espagne.
Pensionné par la France, il vit misérablement de petits métiers à New-York où la ségrégation l’empêche d’exprimer ses très nombreux talents. Il meurt en 1961 après avoir été fait Chevalier de la Légion d’honneur (1959) et qualifié de « véritable héros français » par le général de Gaulle (1960).
EUGENE JAMES BULLARD
EUGENE JAMES BULLARD
EUGENE JAMES BULLARD
EUGENE JAMES BULLARD

Le , en se vieillissant d'un an (déclarant qu'il était né en 1894 au lieu de 1895) il s'engage dans la Légion étrangère française pour participer à la Première Guerre mondiale. Matricule 19/33.717, il est affecté au troisième régiment de marche du 1er RE, et est aussitôt envoyé dans la zone de combats. Le , il rejoint le deuxième régiment de marche du 1er RE puis le 170e régiment d'infanterie française surnommé plus tard les « hirondelles noires de la mort ». Compagnon d'armes de Moïse Kisling et de Blaise Cendrars, il participe aux combats sur la Somme, en Champagne et à Verdun où il est grièvement blessé à la cuisse le .

En convalescence à Lyon, protégé par la famille Nesme, il est cité à l’ordre du régiment le , et se voit décerner la croix de guerre.

Bullard, déclaré inapte pour l'infanterie, mais désireux de continuer à se battre, est admis le  dans l'aéronautique militaire française par le lieutenant-colonel Adolphe Girod, responsable des écoles de l'aviation.

Après un stage de mitrailleur à Cazaux, il obtient d'être nommé élève-pilote. Il est formé sur Caudron G.3 et Caudron G.4 aux écoles de Dijon, Tours, Châteauroux et Avord. Plus tard, il est affecté au 5e groupe de Chasse, à l’escadrille N 93, puis à l'escadrille N 85, dans l'armée de l'air française qui utilise des SPAD S.VII et Nieuport. Il effectue une vingtaine de missions aériennes et devient ainsi, avec l'Ottoman Ahmet Ali Çelikten, l'un des deux premiers pilotes de chasse noirs de l'Histoire. Il vole avec sa mascotte, son singe Jimmy. Il réussit à abattre deux appareils ennemis.. La devise inscrite sur le fuselage de son avion était all blood runs red (« tout sang coule rouge »).

En , lors de l'entrée en guerre des États-Unis, l'United States Army Air Service recrute les Américains servant dans le Lafayette Flying Corps. Bullard est refusé à cause de sa couleur de peau.

Sous le prétexte d'une bagarre avec un adjudant français qui l'avait insulté lors d'un retour de permission, Bullard est déclaré le  médicalement inapte au vol, sous la pression d'Edmund Gros, un médecin américain chargé d'organiser l'aéronautique américaine en liaison avec le général Pershing. Le , il est réaffecté au 170e régiment d'infanterie française, et sert au camp de La Fontaine du Berger près d'Orcines, dans le Puy-de-Dôme jusqu'à l'armistice de 1918. Démobilisé, il se fixe à Paris.

Eugene Bullard sur la tombe du soldat inconnu sous l'Arc de triomphe, en 1954.

Eugene Bullard sur la tombe du soldat inconnu sous l'Arc de triomphe, en 1954.

EUGENE JAMES BULLARD
EUGENE JAMES BULLARD
EUGENE JAMES BULLARD
Pierre tombale d'Eugene Bullard.

Pierre tombale d'Eugene Bullard.

Lire la suite

COQUELICOTS

19 Juin 2020 , Rédigé par BERNIE 54 Publié dans #1914-1918, #Le Souvenir Francais, #Photographies, #WW1, #anglais, #bleu horizon, #champ de bataille, #ciel, #combats, #croquis, #dessin, #devoir de mémoire, #guerre, #livre ww1

COQUELICOTS

LtCol McCrae-01Lors de la 1ere guerre mondiale, c’est le lieutenant colonel John McCrae, un médecin militaire canadien, qui établit lui aussi ce rapport entre le coquelicot et les champs de batailles. Alors qu’au printemps 1915,  son jeune ami Alexis Helmer avait été tué par un obus allemand à Ypres, et enseveli dans une tombe sommaire, marquée d’une simple croix de bois, John McCrae avait été frappé par le fait que des coquelicots poussaient spontanément entre les rangées de sépultures. Ce phénomène lui inspira son célèbre poème « In Flanders Fields » (« Au Champ d’Honneur »). Ecrit au début du mois de mai 1915, ce poème fut publié dans le London Punch le 8 décembre 1915.

In Flanders fields the poppies blow Between the crosses,row on row, That mark our place; and in the sky The larks, still bravely singing, fly Scarce heard amid the guns below. We are the Dead. Short days ago We lived, felt dawn, saw sunset glow, Loved, and were loved, and now we lie In Flanders fields. Take up our quarrel with the foe: To you from failing hands we throw The torch; be yours to hold it high. If ye break faith with us who die We shall not sleep, though poppies grow In Flanders fields.
COQUELICOTS
Trois ans plus tard, et quelques jours seulement avant l’Armistice, l’Américaine Moina Michael, qui travaillait dans une cantine de la « YMCA » à New York fut très émue lorsqu’elle prit connaissance du poème. Elle composa à son tour un poème en réponse à celui de McCrae. Intitulé « We shall keep the faith », il exprime la promesse faite à ceux qui sont morts durant la guerre de se souvenir d’eux en portant le coquelicot. Moina se mit elle-même à porter un coquelicot en mémoire des millions de soldats qui avaient donné leur vie sur les champs de bataille. En 1920 cette coutume vint à la connaissance d’une française, Madame Guérin, en visite aux Etats-Unis.À son retour en France, elle décida de se servir de coquelicots réalisés à la main pour recueillir des fonds pour les enfants sans ressources des régions dévastées du pays. En 1921, c’est le maréchal Douglas Haig, alors au commandement des armées britanniques en France et en Belgique qui, ayant découvert l’initiative d’Anne Guérin, incita l’organisation du British Poppy Day Appeal destiné à récolter des fonds pour les anciens combattants démunis et invalides. Cette année-là aussi, Anne Guérin voyagea au Canada et parvint à convaincre l’Association des anciens combattants de la Grande Guerre d’adopter le poppy comme symbole du souvenir. Les premiers coquelicots du Canada ont été distribués en novembre 1921. Depuis, dans tous les pays du Commonwealth, le « Poppy » (coquelicot) symbolise le Sacrifice et le Souvenir de la Première Guerre mondiale et l’Armistice du 11 Novembre est appelé le « Poppy Day » (jour du Coquelicot).
En savoir plus : http://www.1914-1918.be/histoire_mc_crae.php
Lire la suite

AVIONS ANGLAIS

27 Novembre 2019 , Rédigé par BERNIE 54 Publié dans #1914-1918, #BOYAUX, #Meuse, #Photographies, #Poilus, #Somme, #TRANCHEES, #WW1, #anglais, #arme, #canons, #champ de bataille, #ciel, #pilotes

Des avions de la Royal Air Force chargés de munitions en France.

Royal Air Force planes being loaded with munitions in France.

Vu sur : https://www.theatlantic.com/

AVIONS ANGLAIS
Lire la suite

EDUARD - FOKKER Dr I Dual au 1/72 -

22 Décembre 2017 , Rédigé par BERNIE 54 Publié dans #WW1, #champ de bataille, #combats, #allemands, #Avions, #Verdun, #Photographies, #diorama, #maquettes, #centenaire, #ciel

- Bonjour a toutes et tous .


- Maquette plastique Fokker Dr.I Dual (2 avions dans la boite x 2 boites )
Longueur 80mm
envergure 100mm
35 piéces
Piéces en photodecoupe mais je ne m en suis pas servi ayant l équivalent en plastique
Fabricant Eduard
Echelle 1/72

EDUARD -  FOKKER Dr I Dual au 1/72 -
EDUARD -  FOKKER Dr I Dual au 1/72 -
EDUARD -  FOKKER Dr I Dual au 1/72 -
EDUARD -  FOKKER Dr I Dual au 1/72 -
EDUARD -  FOKKER Dr I Dual au 1/72 -
EDUARD -  FOKKER Dr I Dual au 1/72 -
EDUARD -  FOKKER Dr I Dual au 1/72 -
EDUARD -  FOKKER Dr I Dual au 1/72 -
EDUARD -  FOKKER Dr I Dual au 1/72 -
EDUARD -  FOKKER Dr I Dual au 1/72 -
EDUARD -  FOKKER Dr I Dual au 1/72 -
EDUARD -  FOKKER Dr I Dual au 1/72 -
EDUARD -  FOKKER Dr I Dual au 1/72 -
EDUARD -  FOKKER Dr I Dual au 1/72 -
EDUARD -  FOKKER Dr I Dual au 1/72 -
EDUARD -  FOKKER Dr I Dual au 1/72 -
EDUARD -  FOKKER Dr I Dual au 1/72 -
EDUARD -  FOKKER Dr I Dual au 1/72 -
EDUARD -  FOKKER Dr I Dual au 1/72 -
EDUARD -  FOKKER Dr I Dual au 1/72 -
Lire la suite

BIPLACE SOPWITH 1 1/2

1 Février 2017 , Rédigé par BERNIE 54 Publié dans #WW1, #champ de bataille, #combats, #Avions, #anglais, #ciel, #centenaire

- Bonjour a toutes et tous - Un avion biplace Sopwith 1 1/2 Strutter décollant d'une plate-forme construite en 1918 sur la tourelle «Q» du HMAS AUSTRALIA . - A Sopwith 1 1/2 Strutter biplane aircraft taking off from a platform built on top of HMAS Australia's midships "Q" turret, in 1918. - Vu sur : http://www.theatlantic.com/photo/2014/04/world-war-i-in-photos-technology/507305/
BIPLACE SOPWITH 1 1/2
Sopwith 1½ Strutter Le Sopwith 1½ Strutter est un avion de chasse biplan britannique de la Première Guerre mondiale. Mis en service en 1916, il est employé aussi bien en tant que bombardier monoplace qu'en tant que chasseur biplace.
BIPLACE SOPWITH 1 1/2
BIPLACE SOPWITH 1 1/2
HMAS Australia 1911 Le HMAS Australia est un croiseur de bataille de classe Indefatigable construit pour la Royal Australian Navy par le chantier navale écossais John Brown & Company et mit en service le 21 juin 1913.
BIPLACE SOPWITH 1 1/2
Lire la suite

HYDRAVION ALLEMAND

16 Août 2016 , Rédigé par BERNIE 54 Publié dans #allemands, #Avions, #combats, #ciel

- Bonjour a toutes et tous .

- Hydravion allemand . 1918 .

- German hydroplane, ca. 1918. (U.S. National Archives) #

- Vu sur : http://www.theatlantic.com/static/infocus/wwi/wwitech/

HYDRAVION ALLEMAND
Lire la suite

PHOTOGRAPHIE AERIENNE

27 Juillet 2016 , Rédigé par BERNIE 54 Publié dans #champ de bataille, #ciel, #Avions, #tranchées, #BOYAUX, #soldat, #ww1

 

- Photographie de reconnaissance aérienne montrant un paysage marqué par des lignes de tranchées et les cratères d'artillerie. Photo prise par le pilote Richard Scholl et son co-pilote lieutenant Anderer près de Guignicourt, Nord de la France, le 8 Août 1918.

Un mois plus tard, Richard Scholl a été porté disparu. (CC BY SA Carola Eugster) #

 

- Aerial reconnaissance photograph showing a landscape scarred by trench lines and artillery craters. Photograph by pilot Richard Scholl and his co-pilot Lieutenant Anderer near Guignicourt, northern France, August 8, 1918. One month later, Richard Scholl was reported missing. (CC BY SA Carola Eugster) #

- Vu sur  : 

http://www.theatlantic.com/static/infocus/wwi/wwitech/
PHOTOGRAPHIE AERIENNE
Lire la suite

BALLON D OBSERVATION

26 Juillet 2016 , Rédigé par BERNIE 54 Publié dans #ballons, #francais, #anglais, #observation, #ciel, #champ de bataille

BALLON D OBSERVATION

- Un ballon d'observation .

- Une petite armée d'hommes contrôlent sa descente avec une multitude de cordes.

- Le panier attaché au ballon, avait un espace pour deux personnes.

- Souvent pris pour cible , les observateurs qui se trouvent dans ces ballons étaient tenus de porter des parachutes pour une descente rapide, si nécessaire. (National Library of Scotland) #

- A returning observation balloon. A small army of men, dwarfed by the balloon, are controlling its descent with a multitude of ropes. The basket attached to the balloon, with space for two people, can be seen sitting on the ground. Frequently a target for gunfire, those conducting observations in these balloons were required to wear parachutes for a swift descent if necessary. (National Library of Scotland) #

- Vu sur : http://www.theatlantic.com/static/infocus/wwi/wwitech/

Lire la suite

AVION PLATZ E.I

6 Mai 2016 , Rédigé par BERNIE 54 Publié dans #allemands, #air, #Avions, #ciel, #combats, #ww1

- Un avion Allemand Pfalz E.I se prépare à atterrir, Avril 1916. (Brett Butterworth) #

- A German Pfalz E.I prepares to land, April 1916. (Brett Butterworth) #

- Vu sur : http://www.theatlantic.com/static/infocus/wwi/wwitech/

AVION PLATZ E.I
Lire la suite
1 2 3 > >>